Tableau de létat du cap: une entrevue avec des femmes de Sutian Dong de VC & Jessica Peltz Zatulove

(22 octobre 2020)

Par: Abena Anim-Somuah et Sharvari Johari

Les femmes fondatrices se voient toujours refuser un accès équitable au capital lorsquelles créent leur propre entreprise. Cependant, selon un rapport publié aujourdhui par Women in VC, les investisseurs passent à côté dune opportunité hors du commun pour ancrer et nourrir une nouvelle vague de fonds dirigés par des femmes, et le moment est venu dinvestir.

Women in VC , fondée par Sutian Dong et Jessica Peltz Zatulove , est une communauté mondiale pour les femmes investisseurs, regroupant près de 3 000 femmes dans plus de 1 700 fonds de capital-risque dans plus de 160 villes et plus de 50 pays. Sutian Dong travaille actuellement sur un nouveau fonds et était auparavant partenaire chez Female Founders Fund , où elle possède une vaste expérience dans linvestissement dans le pouvoir exponentiel de fondatrices exceptionnelles. Jessica Peltz Zatulove est associée fondatrice chez Hannah Gray , une société de capital-risque de premier ordre investissant dans le intersection du comportement humain et de linnovation technologique.

En utilisant les données autodéclarées de leurs membres, Sutian et Jessica ont constaté que si chacun des 275 fonds émergents dirigés par des femmes recevait un chèque dancrage de 10 millions de dollars, ces 2,75 milliards de dollars fourniraient un élan essentiel qui peut aider à transporter toute une génération de nouveaux gestionnaires.

Nous nous sommes entretenus avec Sutian et Jessica et avons discuté des conclusions de leur rapport .

Quest-ce qui vous a inspiré pour rédiger ce rapport?

Jessica Peltz Zatulove : Women in VC est devenue linfrastructure centrale pour aider les femmes du monde entier à se connecter, coll aborer et créer des opportunités. Nous savons que les femmes voulaient exceller dans leur parcours dinvestisseur, et nos recherches montrent que 49% des femmes partenaires de capital de risque aux États-Unis ont créé leur propre entreprise. Cependant, ils rencontraient les mêmes défis, il peut être incroyablement difficile de lever un fonds de preuve de concept pour la première fois, qui est souvent inférieur à 10 millions de dollars.

Ces histoires, associées à des recherches sur les fondatrices, montrent que cela ne s’améliore pas pour les femmes de l’industrie. Bien que les initiatives de diversité existantes et les fonds axés sur le genre aient considérablement sensibilisé au problème, leur impact ne sest pas étendu et il reste encore du travail à faire.

Nous avons réalisé que nous devions attirer lattention sur de nouvelles et des solutions plus évolutives pour sattaquer à ce problème qui, selon nous, commence plus en amont avec le contrôle du capital par les gérants. Les fonds dirigés par des femmes sont également des fondateurs – donc en augmentant les conversations et en les aidant à collecter plus rapidement des fonds plus importants, cela aura un impact énorme sur les fondateurs et les types dentreprises qui obtiennent un financement. Cela peut avoir un impact énorme sur les normes culturelles et les changements sociétaux basés sur les produits, services et opportunités qui sont capitalisés.

En publiant le rapport, nous mettons en lumière lidée que les femmes doivent être aux commandes pour créer la culture de financement qui peut transformer lindustrie. Les femmes en entreprise ont soif davancement de carrière, de renforcement de leurs antécédents et de la voie vers un partenariat égal, ce qui peut prendre des années. Le rapport explore les nuances de la compréhension de la croissance explosive des fonds dirigés par des femmes, la diversité des femmes partenaires dans lindustrie, ainsi que de souligner lélan que nous avons vu au cours des cinq dernières années et lurgence de garantir que nous pouvons maintenir it

Nous menons un front unifié pour les organisations pour aider à conduire ce changement. Les femmes qui créent des fonds sont également des fondatrices, il devrait donc y avoir des initiatives et une sensibilisation similaires pour soutenir les femmes gestionnaires de fonds qui ont fondé leur propre entreprise. Cette prise de conscience est une étape dans la création dun moyen évolutif de sattaquer au problème de la diversité.

Nous avons réalisé que nous devions attirer lattention sur des solutions nouvelles et plus évolutives pour résoudre ce problème, qui, selon nous, commence plus en amont avec les gestionnaires de fonds contrôlant le capital. Les fonds dirigés par des femmes sont également des fondateurs – donc en augmentant les conversations et en les aidant à collecter plus rapidement des fonds plus importants, cela aura un impact énorme sur les fondateurs et les types dentreprises qui obtiennent un financement.

Bien que les statistiques soient sombres dans le rapport, y a-t-il des initiatives ou des personnes qui vous intéressent et qui peuvent façonner lavenir des fonds de capital-risque dirigés par des femmes?

Sutian Dong : Je ne dis pas cela simplement parce que nous vous parlons et votre équipe, mais All Raise est un exemple prééminent dorganisation qui façonne lavenir. Vous avez créé un écosystème qui catalyse linterconnectivité entre les fondateurs et les bailleurs de fonds, ce qui se traduit par un cycle vertueux où davantage de femmes sont financées et plus de femmes financent dautres.

De nombreuses initiatives visent à inverser la tendance mais ce nest toujours pas suffisant. Celles-ci peuvent aller des plus petits LP qui ont lancé des fonds destinés aux femmes ou des grandes entreprises allouant des initiatives axées sur les femmes. Cela revient à la citation de Peter Drucker, « Vous ne pouvez pas gérer ce que vous ne pouvez pas mesurer », et cela soulève la question: « Comment utilisons-nous ces chiffres? »

Nous savons que le système nest pas juste pour les femmes et les personnes de couleur, mais ce nest que jusquà ce que nous mettions des chiffres précis sur la question que nous pourrons commencer à favoriser un changement réalisable. Si nous essayons de transformer le capital-risque à notre rythme actuel, nous ne verrons pas de changement substantiel au cours des deux cents prochaines années. Nous connaissons des individus qui sont de grands alliés, mais nous avons besoin que ce changement se produise à une échelle colossale et que les gens sengagent à déplacer le cadran de manière tangible.

73% des entreprises dirigées par des femmes ont été créées au cours des 5 dernières années et 90% sont considérées comme des fonds émergents. Cela représente une formidable opportunité dentrer au rez-de-chaussée de nouvelles franchises passionnantes pour la décennie à venir.

Que peuvent faire les alliés rendre le capital-risque plus accessible aux femmes?

Sutian : En tant que bailleurs de fonds, nous investissons simplement dans ce que nous savons. Si vous êtes une femme investisseur, vous êtes plus susceptible dinvestir dans une femme sans nécessairement y réfléchir, car il y a quelque chose qui vous parle du fondateur ou de ce quil propose.

Pour nos alliés, il est important de ne montrer votre allié quaux fondatrices et à celles qui démarrent leurs propres fonds. Si la chose la plus importante est de faire des chèques, vous devriez aider davantage de femmes à avoir ce pouvoir. Le jeu le plus tangible consiste à investir dans ces petits fonds en engageant un capital significatif dans ces fonds. Si ce nest pas une option, peut-être faire une introduction aux sources de capital légitimes qui peuvent déplacer le cadran à leur place ou les présenter aux fondateurs qui recherchent des financements ou des moyens de diversifier leur tableau de capitalisation.

Nous savons que le système nest pas juste pour les femmes et les personnes de couleur, mais ce nest que jusquà ce que nous mettions des chiffres précis sur le problème que nous pourrons commencer à favoriser un changement réalisable. Si nous essayons de transformer le capital-risque à notre rythme actuel, nous ne verrons pas de changement substantiel au cours des deux cents prochaines années .

Dans le rapport, vous mentionnez que lembauche dinvestisseurs issus de milieux non traditionnels est un excellent moyen de diversifier les investissements et les équipes fondatrices que vous soutenez. Comment les utilisateurs peuvent-ils essayer de diversifier leurs portefeuilles?

Jessica : Pour les investisseurs (par exemple, LPs ou gérants de fonds), la première chose à faire est un audit de diversité de vos investissements de démarrage actuels et de vos gestionnaires de portefeuille. Demandez-vous combien de femmes et de personnes de couleur vous avez investi au niveau du gestionnaire de fonds et au niveau du fondateur. Cette prise de conscience est une première étape importante pour avoir plus de responsabilité envers un portefeuille diversifié dans les décisions futures. La bonne nouvelle est que les entreprises dirigées par des femmes ont tendance à être diversifiées: 38% des fonds dirigés par des femmes sont fondés par des femmes de couleur – mais la mauvaise nouvelle est que cela ne représente que 2% de tous les fonds de capital-risque aux États-Unis. Soutenir un fonds dirigé par des femmes et, en tant que sous-produit, les investissements quelles réalisent, est un moyen évolutif daugmenter la probabilité quun plus grand nombre de femmes et de personnes de couleur soient financées.

Si vous entrez en contact avec une femme fondateur ou gestionnaire de fonds et que cela ne vous convient pas, présentez-leur une entreprise ou une personne qui, selon vous, peut les aider dans leurs efforts de collecte de fonds. Vous devriez connecter cette fondatrice à des sources de capital pertinentes au-delà des initiatives de diversité ou dun fonds axé sur les femmes.

Lorsque vous publierez ce rapport lannée prochaine, quels chiffres voulez-vous voir pour le nombre de partenaires féminines et la démographie raciale?

Sutian : Au cours de lannée prochaine, nous souhaitons voir les femmes gérantes émergentes que nous suivons clôturer leurs premiers fonds. Ensuite, pour les femmes qui ont eu leur premier fonds, nous aimerions voir une augmentation du nombre de celles qui ont continué à lever un deuxième fonds. Ce sera lune des mesures les plus importantes, car elle nous donnera un aperçu de combien le cadran a été déplacé.

Jessica : Absolument – nos données montrent que 23% des entreprises dirigées par des femmes lèvent actuellement leur premier fonds, par exemple en essayant de se lancer en affaires, et 44% se déploient à partir du Fonds I. Si ces femmes ne le sont pas incapable de fermer son premier fonds ou de lever des fonds séquentiels, le secteur risque de faire un énorme pas en arrière sur les progrès réalisés avec les fonds dirigés par des femmes et, plus important encore, de passer à côté de lavantage de milliers dentreprises ils appuieraient au fil des ans. Nous sommes à un point dinflexion important qui représente à la fois une opportunité passionnante et une urgence pour maintenir lélan.

Une copie complète du rapport: Le potentiel inexploité des fonds dirigés par les femmes peut être trouvé à women-vc.com

Abena Anim-Somuah est un rédacteur contributeur à All Raise. Lorsquelle ne travaille pas dans léquipe de développement commercial de Mercury, elle prépare et élève avidement des créations culinaires noires sur Instagram, écoute un podcast ou fouille dans un bon livre. Vous pouvez la retrouver sur Twitter .

Sharvari Johari est un écrivain contributeur à All Raise. Elle est également associée chez Hall Capital Partners, spécialisée dans le capital-risque et linvestissement dimpact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *