Le code neuronal des cerveaux qui samorcent eux-mêmes

Photo de Lysander Yuen sur Unsplash

Deux mécanismes fondamentaux: (1) La reconnaissance de soi et du non-soi et (2) la reconnaissance du passé, du présent et du futur.

Un soi qui ne peut pas distinguer le temps est un soi qui nest pas vivant.

Une plus grande intelligence est la conséquence (1) dune augmentation de la portée du soi et (2) une augmentation des horizons temporels.

Dans les deux cas, la complexité augmente, et donc une intelligence plus capable doit évoluer.

Les cerveaux biologiques sont des esprits ruches qui sont contenus dans le même esprit. Les civilisations et Internet sont des esprits ruche qui sont répartis dans de nombreux esprits autonomes.

La reconnaissance des deux, en particulier du non-soi, du présent et du futur exige quun organisme développe un mécanisme de prédiction. Il doit naviguer dans lenvironnement dans lequel il vit et qui est également composé dautres moi qui font des prédictions similaires.

On peut faire valoir que la conscience est cette interface utilisateur que lesprit crée pour lui permettre de prédire dautres les esprits (y compris lui-même).

Lesprit bicaméral de Jayne est ce genre desprit conscient qui ne se rend pas compte que la voix qui parle dans leur tête est en fait leur propre inconscient. Ce type de conscience a disparu avec lalphabétisation généralisée.

La lecture a habitué les esprits à introspecter les pensées qui apparaissent sans conscience. Nous pouvons lire quelque chose avec le sentiment que lauteur nous parle, ou nous pouvons lire avec le sentiment que nous nous parlons à nous-mêmes. Finalement, la différence est floue.

Avez-vous déjà essayé de vous disputer avec quelquun qui ne pouvait pas relier les arguments entre eux? Comme l’alphabétisation, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas suffisamment pratiqué pour penser systématiquement. Ils pensent avec leur instinct la plupart du temps.

La pensée est à la base, un mécanisme intuitif inconscient. Un mécanisme adapté à la pratique. Donc, si tel est le cas, les gens pratiquent rarement la pensée rationnelle, alors il ne faut pas être surpris que cette capacité d’être absente de leur pensée.

Voici le hic, le sentiment de conscience est un mécanisme inconscient. Nous sommes tellement habitués à introspecter nos propres pensées que ce nest quune chose automatique que nous faisons. Bien sûr, ce n’est qu’une illusion.

Tout comme Jaynes nous a montré que nos ancêtres avaient un autre type de conscience, il est probablement aussi vrai que les gens vivront aujourdhui avec différents types de conscience. Il nest pas rare de trouver des gens qui ont toujours une voix intérieure.

Il y en a dautres qui nont pas de voix intérieure. Nous inventons habituellement ces gadgets mentaux qui semblent être nos pensées mais ne sont que des constructions dhabitudes. Cest comme une sous-vocalisation lors de la lecture. Nous navons pas vraiment à faire cela, cest juste une mauvaise habitude que les lecteurs de vitesse évitent.

Ce sentiment de conscience (ce problème difficile) est juste une habitude à laquelle nous nous sommes habitués. Le rouge ressemble au rouge parce que cest ce que nous avons lhabitude de ressentir quand nous voyons du rouge. Nous avons lhabitude de nous sentir différents sur beaucoup de choses.

Certaines personnes pensent simplement plus vite que dautres parce quelles nont tout simplement pas développé de mauvaises habitudes de pensée. Javoue que je ne suis pas un penseur rapide. Cest parce que jai une mauvaise habitude de sous-vocaliser mes pensées. Je sais que ce n’est pas nécessaire, mais j’ai grandi avec.

C’est comme dire «euh» lorsque vous parlez ou faites des gestes. Nous inventons des actions pour nous aider à réfléchir, mais certaines de ces actions ne sont parfois pas très utiles! Quand jécris ceci, je subvocalise. Je suppose que je fais cela pour éditer au fur et à mesure que jécris. Est-ce vraiment nécessaire?

Il me semble aussi avoir de bonnes idées lorsque je tweet. Peut-être que la limite de 140 caractères moblige à être plus précis. Peut-être que les écarts entre les tweets sont utiles. Je ne sais pas, c’est juste une habitude que j’ai prise!

Certaines personnes préfèrent parler par voix plutôt que par messagerie instantanée. Je préfère linverse. Je pense lentement et les pauses me permettent de composer mes pensées. Nous nous familiarisons avec certaines cadences.

Je suppose que cest comme jouer aux échecs rapides et aux échecs normaux. Une certaine cadence en a un dans le flux et un autre type que nous trouvons perturbateur.

Quand nous grandissons, on ne nous donne pas de manuel dinstructions sur la façon de penser. On nous donne juste toutes sortes de problèmes de réflexion à résoudre et nous inventons simplement différents types de styles de pensée ad hoc pour faire semblant de penser réellement. Parfois, ils sont utiles, parfois non.

Ensuite, nous rencontrons ces grands penseurs qui doivent concevoir leurs propres méthodes. C.S.Peirce est celui que j’ai rencontré récemment. Le gars était à la limite de la folie et ne pouvait pas occuper un emploi stable. Mais cest tout simplement incroyable ce quil a évoqué.

Ensuite, il y a ce personnage de Ludwig Wittgenstein. Que tout le monde semble penser est un génie en même temps que ses idées semblent frôler la folie. Il a ce style où il ne cesse de démolir ses idées préconçues. Le réductionniste ultime au travail.

Tout ce que je dis ici, cest que ces grands penseurs ont développé leur propre méthode à leur folie. Cest une sorte de style de réflexion qui exploite et affine leur intuition. Le reste dentre nous, simples mortels, avons inventé nos propres méthodes aléatoires.

Personne ne nous dit vraiment comment jouer aux échecs. Nous créons simplement nos propres heuristiques sur la façon dont nous effectuons une recherche arborescente en profondeur. Certains le font mieux que dautres simplement parce quils ont appris de bonnes heuristiques sur la façon de le faire.

Ensuite, il y a des gens comme Ramanujan. Qui obtient son intuition sur les séries infinies à travers une sorte de dieu qui lui parle. Il a eu de la chance, il a obtenu le bon type dheuristique sur les mathématiques qui lui a été pré-câblé.

Einstein était fasciné par cette idée de comment cela apparaît lorsque vous roulez sur un photon une onde lumineuse?). Cela le conduit finalement à la relativité. Ce genre de pensée abductive où vous imaginez des scénarios non intuitifs est ce qui conduit à des idées révolutionnaires.

Jai une question analogue. Une question posée dun point de vue subjectif. Comment un esprit, qui vient sans manuel dinstructions, sait-il se construire pour finalement commencer à penser? Si les gènes sont pour lévolution et les mèmes sont pour la culture, alors quel est le code neuronal équivalent pour les cerveaux?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *